Le "Bouton Magique" du CVC

Mis à jour : 15 mai 2019

Les avantages du Corporate Venture Capital pour les groupes qui investissent dans les startups



Nous démarrons cette semaine notre série d'articles sur le Corporate Venture Capital (CVC), c'est-à-dire l'investissement des grands groupes, ETI et PME au sein des startups.


Lors des entretiens conduits à l'occasion du parcours en ligne "Corporate Venture Capital: investir pour créer de la valeur avec les startups", créé par KAGEMUSHA Capital en partenariat avec l'IOT Valley, j'ai eu l'occasion non seulement de confirmer que mes observations sur le terrain n'étaient pas isolées ; mais également la chance d'apprendre de nouveaux concepts ou façons de voir les choses, de la bouche même des acteurs du marché.


L'expression "bouton magique du CVC" est venue de Michaël Fernandez, co-fondateur de la startup data auto-tech Drust.



Comme le sont souvent les bonnes idées, le concept est simple : il s'agit d'avoir une vue globale, pour un corporate, de son investissement dans une startup, quand il est également un client de ladite startup.


De quoi parle-t-on ?


Prenons un peu de recul pour ceux qui ne sont pas familiers du CVC. Dans ce mode de financement de l'innovation, un groupe décide d'investir au sein d'une startup, c'est-à-dire d'en devenir actionnaire.


Comme nous l'avons rappelé ailleurs, cela a du sens pour un groupe d'investir en direct dans une startup quand il peut lui apporter plus que des fonds : des débouchés commerciaux, une assistance technologique, une légitimité dans l'industrie, etc.


"Le bouton magique, c'est la création de valeur que seul un Corporate à la fois actionnaire et client peut apporter." Michaël Fernandez

Le cas qui est mentionné ici est celui où un groupe est non seulement actionnaire, mais également client de la startup. Quand le groupe achète des prestations ou des produits à la startup, il en fait mécaniquement croître la valorisation. Ce que dit Michaël dans cet extrait, c'est que cet accroissement de valorisation profite au groupe car ses parts dans l'entreprise prennent elles aussi de la valeur.


Prenons un exemple


Imaginons qu'un Corporate investit 2 millions € sur une base de valorisation post-money de 10 millions €. Il prend donc 20% du capital de la startup.


Cette startup va se développer, notamment grâce à cet apport de fonds, en recrutant par exemple des développeurs et des commerciaux pour améliorer son produit et le vendre à de nombreux clients, respectivement.


La valorisation augmente à mesure que la startup se développe

La valorisation, qui est notamment liée à cet apport de chiffre d'affaires (la fameuse "traction" que les investisseurs en capital recherchent avant d'investir), va donc augmenter également.


De 10 millions €, cette valorisation va arriver, par exemple, à 50 millions €. Les 20% du Corporate, qui valaient à l'entrée 2 millions €, sont désormais valorisés 10 millions € (un gain latent de 8 millions €).


L'avantage du CVC sur le VC (venture capital classique)


Imaginez maintenant que le Corporate-actionnaire, qui comptait acheter des prestations ou des produits similaires à ceux que proposent la startup, passe commande auprès de celle-ci.


L'apport de chiffres d'affaires incrémental vient, on l'a compris, directement impacter la valorisation des parts du Corporate ! Tout cela en dépensant un argent qui était déjà prévu dans le budget du Corporate.


C'est là que le CVC, selon nous, prend son sens : il est non seulement fortement conseillé aux grands groupes, ETI et PME d'investir dans des startups qui ont déjà un produit ou un service constitué ; l'impact est d'autant plus fort qu'ils peuvent accélérer le développement des startups dont ils deviennent actionnaires.


Pour aller plus loin


Nous abordons ces notions, et bien d'autres, dans notre parcours en ligne dédié au CVC. Vous pouvez vous inscrire en cliquant ici.


KAGEMUSHA Capital propose également des formations dédiées au CVC, avec des études de cas réelles qui permettent de simuler un investissement au sein d'une startup. Plus d'informations en cliquant ici.


Note: nos remerciements les plus chaleureux à Michaël Fernandez pour sa relecture de ce post

Contact

© 2013-2019 - KAGEMUSHA Capital 

  • LinkedIn - Black Circle
  • Black Twitter Icon
  • Black YouTube Icon

Nom *

Email *

Objet

Message