1er CVC Dinner KAGEMUSHA Capital - IOT Valley : Leçons Tirées

Mis à jour : 2 avr. 2019

Retour sur le dîner-masterclass autour du Corporate Venture Capital, le 28 mars 2019 à l'Hôtel Vernet (Paris 8e)


Le corporate venture capital, c'est l'investissement des corporates, autrement dit des grands groupes, ETI et PME, au sein des startups. Ce mode de financement de l'innovation se développe à toute allure, à l'heure de la disruption, de la bulle du capital-risque, de la startup nation et de tous les excès qui vont avec.


Comme dans tout phénomène de surchauffe, de nouveaux acteurs inexpérimentés arrivent sur le marché avec des attentes sans aucun lien avec ses réalités. On l'a connu à la fin des années 1990 avec la bulle internet, dans les années 2006-2007 dans le financement des LBO, en parallèle avec l'investissement dans les subprimes. Nul doute que ce phénomène est le même à chaque bulle, depuis la crise des Tulipes au XVIIe siècle.


Notre réponse : plutôt que fustiger ces nouveaux acteurs, reconnaissons leur place dans l'écosystème et aidons-les à adopter les bonnes pratiques qui en feront des partenaires de long terme.


L'arme fatale : un cours en ligne évolutif


Notre instrument de prédilection : la formation. Comme les Anciens, nous sommes convaincus que présenter des modèles de vertu permet d'éduquer les âmes. Bon, pas tout à fait de vertu - ne nous emportons pas -, mais en tous cas des solutions éprouvées qui fonctionnent.


C'est pourquoi nous avons créé ce cours 100% en ligne dédié au sujet, hébergé sur la plateforme Genesis de l'IOT Valley, le cluster leader sur les objets connectés en France, et expert des relations grands groupes - startups.

Ce cours s'articule autour de 5 modules mêlant les conférences du "prof" (votre serviteur) et des entretiens avec des acteurs du marché : investisseurs, entrepreneurs et conseils.


Module 1: Pourquoi investir ?

Module 2 : Bâtir sa stratégie d'investissement

Module 3 : Structuration et Valorisation

Module 4 : Accords contractuels

Module 5 : Suivi et création de valeur

Avec de nombreuses bonnes pratiques et erreurs à éviter.


Nous avons voulu un cours ancré dans la réalité du marché, constamment mis à jour avec l'ajout de nouveaux entretiens d'experts. Nos objectifs sont aussi variés que les publics auxquels s'adresse cette formation :

  • Pour les corporates souhaitant se lancer dans l'investissement CVC : le déroulé étape-par-étape du processus à suivre pour devenir un acteur crédible ;

  • Pour les investisseurs CVC ne venant pas du métier du capital-risque : comprendre quelles sont les règles du marché dans lequel vous opérez ;

  • Pour les entrepreneurs ayant pour but de lever des fonds auprès de ces acteurs : les points à vérifier et les erreurs à ne pas commettre.


Un mode de financement qui va durer


Contrairement à ce que pensent beaucoup, le CVC n'est pas un phénomène récent.


C'est même un mode de financement de l'innovation plus ancien que le capital-risque, puisqu'on date la première opération de ce type au début du siècle dernier, aux Etats-Unis.


Cependant, et c'est le reproche qui est souvent fait aux acteurs corporates, le CVC n'a pas existé en continu : l'analyse des cinquante dernières années montre des périodes de flux et de reflux, souvent au gré de la conjoncture économique.


Leçons principales tirées de 50 ans de CVC

On peut tirer au moins trois enseignements de l'étude historique du CVC :

  • Il est nécessaire d'avoir une vision à au moins 10 voire 15 ans, pour dépasser les cycles économiques ;

  • La tentation d'internaliser un programme qui se développe bien est forte, il faut cependant l'éviter à tout prix ;

  • Pour que le CVC fonctionne à plein, c'est-à-dire que les apports permettent l'accélération des startups, le Parent Corporate doit investir dans les marchés où il est référent


Une question que l'on entend les acteurs du capital-risque souvent poser est la suivante :


"Qu'est-ce qui va faire que cette fois, les fonds CVC ne vont pas disparaître à la moindre tension économique, dès que le Parent Corporate sera touché?" - Acteurs VC

Nous pensons pour notre part que si une correction aura lieu lors de la prochaine crise économique, cette fois le flux de CVC ne se tarira pas. En effet, les enjeux d'innovation sous-jacents vont bien au-delà du souhait de se diversifier économiquement.


Il s'agit pour beaucoup de groupes d'une question de survie.


Le dilemme : exister sans copier


Comme nous le rappelions à l'occasion du CVC Dinner du 28 mars, pour que le Corporate Venture Capital se développe sainement, il faut qu'il puisse répondre efficacement à la question suivante.



Comment apporter une valeur ajoutée forte tout en évitant les lenteurs, conflits d'intérêts et autres problématiques communes des acteurs Corporates ?


Comme nous l'avons constaté au fil des entretiens conduits auprès des acteurs du CVC, de bonnes réponses existent. Certains groupes ont non seulement utilement réfléchi à la question, mais ont déjà de premiers succès sur le terrain.


Cependant, s'il est un enseignement que nous avons tiré de notre travail, c'est qu'il n'existe pas une seule approche. En fonction de ses objectifs, de ses moyens et même de sa culture, un Corporate apportera une réponse très différente d'un autre dans sa démarche d'investissement.


Le CVC est beaucoup moins homogène que le VC, ce qui porte une certaine confusion.

Contrairement aux acteurs du capital-risque, qui déploient peu ou prou les mêmes méthodes et la même philosophie d'investissement (en tous cas dans une même catégorie d'investissement comme l'amorçage, la série A, etc.), les investisseurs du CVC sont multiformes.


C'est ce qui les rend si peu lisibles des entrepreneurs.


Si nous avons souhaité garder notre parcours en ligne vivant, nous permettant d'ajouter des entretiens et témoignages d'acteurs du marché du CVC, c'est justement pour rendre compte de cette variété.


En nous inscrivant dans le temps, nous sommes à même de capter des approches différentes, mais aussi d'étudier l'évolution des modalités d'actions du CVC dans le temps.


De bonnes pratiques à partager


Etant nous-mêmes des praticiens du CVC, notre angle est celui de la réalité terrain.


Nous recueillons et égrenons régulièrement les bonnes pratiques qui peuvent servir à d'autres, et ce CVC Dinner a été l'occasion d'en rappeler quelques unes :

  • Savoir pourquoi on met en place un programme de CVC est la recommandation unanime de tous les Corporates qui ont une action qui fonctionne ;

  • Ne pas investir trop tôt, l'amorçage n'étant pas souvent compatible avec les objectifs du CVC ;

  • Assembler une équipe à même de remplir la stratégie (entrepreneurs, cadres confirmés, investisseurs expérimentés ?) ;

  • Adopter la pratique du capital-risque ;

  • Se comporter comme un actionnaire normal

...et bien d'autres, expliquées en détails sur notre parcours en ligne.


Nous avons pris date lors de cette belle soirée du 28 mars. Restons connectés pour avancer sur ce chemin qui se dessine devant nous !


La vidéo de présentation du parcours en ligne



Cliquer ici pour s'inscrire


Note : nous réalisons une formation en ligne + présentiel intitulée "Corporate Venture Capital : Cas Pratiques", disponible toute l'année. Elle vise à immerger les apprenants dans la constitution d'une activité de CVC, ainsi que la négociation d'un investissement au sein d'une startup. Plus d'informations : cliquer ici.

Contact

© 2013-2019 - KAGEMUSHA Capital 

  • LinkedIn - Black Circle
  • Black Twitter Icon
  • Black YouTube Icon